Équipage citoyen engagé

De Wiki des possibles
Aller à :navigation, rechercher


Logo de l'Équipage citoyen engagé
Nom du projet:
Début du projet: 2021-08-01
Transition socio-écologique
Thématiques: Agir ensemble, pouvoir d'agir
Quartier(s)
Quartier, municipalité 1: La Petite-Patrie, Montréal
Quartier, municipalité 2: Rosemont, Montréal
Quartier, municipalité 3:
Communauté(s)
Organisme ou collectif: Solon collectif
Langue(s) parlée(s): français
Autres informations
Prix et mentions
Site web http://example.com
Page facebook http://www.facebook.com/example

Le projet en bref

L'Équipage citoyen engagé est une cohorte qui s’adresse à toutes les  personnes qui habitent l’arrondissement Rosemont-la-Petite-Patrie et qui sont impliquées dans un organisme ou un projet qui touche des enjeux de transition socio-écologique.

Contexte

La cohorte des leaders s’inscrit dans la vision partenariale et transversale portée par la communauté en transition socio-écologique développée dans le quartier Rosemont-la-Petite-Patrie. Cette cohorte vise à accroître l’autonomie des citoyen-ne-s, déjà engagé-e-s localement sur les questions de mobilisation et d’action citoyenne. Elle se présente comme espace inclusif de rencontres, d’échanges, de partage, donnant vie à un réseau de personnes motivé·e·s par la volonté de renforcer leur apprentissage et leur capacité d’agir sur le territoire. Les participant·e·s seront outillé·e·s pour devenir les porte-paroles de ce mouvement au sein de leur quartier et auront pour mission d’essaimer leur vision de la transition socio-écologique et de bâtir, ensemble, une communauté des possibles.

Le projet

Objectifs du projet

La cohorte vise à former un premier groupe de résident-es du quartier, qui pourront par la suite jouer différents rôles pour animer et développer la communauté plus large de la transition afin qu’il-elle-s deviennent des acteur-rice-s de changement ancré-e-s localement. L’objectif est également celui de développer l’engagement citoyen sur la durée, en renforçant notamment les sentiments d’appartenance, de compétence et d’impact. En échange, il sera demandé aux participant-e-s d’envisager de transformer cet accompagnement en un engagement sur la durée en faveur de la transition socio-écologique dans le quartier.

Histoire

Le projet, amorcé au sein de la Communauté des Possibles Rosemont - La Petite-Patrie l’été 2021, est né d’une volonté de ne pas seulement accompagner des projets citoyens mais également d’accompagner des citoyens dans leur pouvoir d’agir en leur donnant accès à des formations pour faciliter leur engagement. L’idée était également de faire rencontrer des citoyens de programmes et/ou d’organismes différents pour construire un premier réseau de citoyen-nes fortement impliqués dans la transformation de leur quartier.

Solon a donc décidé de prendre le leadership sur ce projet en co-construisant la programmation avec les partenaires et le CÉRSÉ. Et le recrutement a commencé en septembre 2021 pour un démarrage en octobre 2021.

Les étapes clés

Quels ont été les étapes-clés du projet ?

Étape 1: Conception de la cohorte et de la programmation (été 2021)

Incluant l’aide d’une contractuelle pour le développement des outils de communication et d’aide à la programmation

Étape 2: Recrutement des participant-es (sept - oct 2021)

Recrutement réalisé par le soutien des partenaires (pas de recrutement grand public): identification des personnes motivées, appel à participation dans les infolettres (dont celle de Solon)

Étape 3: Lancement de l’Équipage citoyen engagé (jeudi 28 oct 2021)

Premier groupe de 15 personnes (dont 3 personnes qui ont quitté depuis)

Les prochaines étapes

La première cohorte est terminée depuis le 26 avril 2022. Une nouvelle cohorte ouvrira en novembre 2022 !

Les possibilités d'implication actuelles

Veuillez contacter Chloé Dodinot

La nouvelle cohorte est lancée ! Pour s'inscrire, vous avez jusqu'au 14 octobre 2022 pour remplir ce formulaire.

Pour plus d'informations, visitez la page de Solon.

Apprentissages du projet

Notre partenaire de recherche, le CÉRSÉ, a produit un bilan d'apprentissages afin de permettre une meilleure compréhension des bons coups et des défis de la première cohorte.

Voici la synthèse de leur bilan:

  • Niveaux d’engagement - Le niveau d’engagement des participants est extrêmement élevé, en plus d’être uniquement sous forme bénévole.
  • Rapport à la transition - Les personnes avaient toutes une bonne compréhension de la notion de transition et la définissaient, en résumé, comme une transformation de la société pour un meilleur équilibre (incluant donc toutes les sphères dont la sociale). Les notions de résilience et d’adaptation ressortaient également. Lorsqu’on leur demandait d’évaluer leur niveau de connaissance, ils l’évaluaient en moyenne à 6 sur 10. Pourtant les réponses qu’ils donnaient à d’autres questions démontrent qu’ils sous-évaluaient en fait leur niveau de connaissance. En fin de cohorte, les avis vont tous dans le sens de nombreux apprentissages sur la transition socio-écologique, qu’elle ait été leur point de départ en termes de connaissances sur le sujet. Et au-delà, plusieurs soulignent que l’apprentissage le plus important est d’avoir été exposés à d’autres façons de voir et de comprendre la notion de transition… donc un enrichissement considérable et une ouverture à d’autres points de vue et réalités.
  • Objectifs des répondant-e-s - Les personnes expliquaient s’être inscrites et engagées dans le cadre de la cohorte parce qu’elles voulaient pouvoir avoir un impact plus important, connaître davantage l’univers de la participation et de la transition, mieux communiquer et se sentir connectées avec d’autres comme eux. Leurs objectifs étaient donc alignés avec ceux de l’équipage citoyen engagé. Ces objectifs sont validés et atteints en fin de projet, avec la nuance d’une connexion qui aurait davantage pu être développée entre les participants et les projets.
  • Attentes des participant-e-s - D’un point de vue personnel, les principales attentes étaient celles d’apprendre des choses qui pourront leur être utiles dans leur engagement et de rencontrer d’autres citoyens comme eux. Au-delà du partage de connaissances, les personnes interrogées s’attendaient aussi à pouvoir avoir du temps pour discuter entre elles et partager leurs expériences, leurs échecs et leurs réussites. L’idée de revenir sur les erreurs est aussi importante pour eux pour pouvoir transmettre de l’expérience aux autres. En termes d’attentes pour leurs projets respectifs, les personnes interrogées espéraient pouvoir mieux comprendre les institutions et le contexte des initiatives citoyennes dans RPP pour en favoriser la cohésion et pourquoi pas concrétiser des actions en commun. Là encore, les attentes des participants ont été remplies.
  • Besoins des participant-e-s - Les attentes des citoyen-nes en termes d’outils à acquérir tournaient autour des besoins “traditionnels” nécessaires à la réalisation et au montage de projet (financement, communication). Ils et elles exprimaient également le besoin et la nécessité de développer leur réseau et s’attendent à ce que leur participation à la cohorte puisse faciliter cette construction de leur réseau. Ces besoins semblent avoir été comblés à la fin de la cohorte et certains expliquent même que les formations et discussions ont permis d’aller au-delà de ces besoins de base.
  • Objectifs de la cohorte selon les participant-e-s - Les personnes interrogées ont la perception que Solon a lancé cette initiative pour créer du lien entre des personnes engagées et plus largement pour contribuer au développement de la communauté des leaders.
  • Implications de leur participation - Interrogés sur les éléments de leur vie qu’ils ont peut-être dus mettre de côté pour pouvoir participer à l’Équipage, aucun ne répondaient avoir dû faire de sacrifice majeur. Au contraire, c’est essentiellement de la fierté qui ressort des commentaires et l’idée que l’engagement fait partie d’un choix de vie au complet. En fin de parcours, la question du temps ressort (comme toujours dans les projets citoyens)
  • Perceptions des effets - Questionnés sur les effets qu’ils envisagent de leur participation à la cohorte, les répondant-e-s semblent penser qu’elle leur permettra de multiplier la capacité de se connecter à d’autres personnes pour leurs projets.
  • Besoins pour RPP - Les principaux besoins en matière d’engagement citoyen dans RPP nommés par les participants sont des besoins liés à la mobilisation (stimulation de l’engagement et la participation). Certains répondant-e-s soulignent l’enjeu de l’embourgeoisement comme un besoin dans RPP.
  • Limites - L'unique commentaire adressé à Solon montre l'homogénéité des participants, des francophones d'un bon niveau social et économique. Il est suggéré d'avoir plus de diversité ethnique, culturelle et économique, entre autres.

Formation(s) et outils en lien avec le projet

Formation(s)

Toute les formations sont disponibles sur Passerelles, dans l'espace dédié à l'Équipage citoyen engagé.

Outils

load PDF

Les partenaires

Logo CÉRSÉ





Notes et références

Annexes

Articles connexes

Liens externes